La couche de forme

Une chaussée est comprends plusieurs épaisseurs mises en œuvre sur un sol support. Comme abordé dans la page couche de forme, le sol support est la base de toutes les épaisseurs qui forment la chaussée  : couche de forme, couche de fondation, couche de base, couche d’usure, couche de roulement et la couche de liaison (constituée de la couche d’assise et la couche de surface).  

L’assise de la chaussée se constitue de deux épaisseurs, la couche de fondation et la couche de base, permettent à la chaussée de résister mécaniquement aux charges induites par le trafic.

La couche d’’usure s’appelle également la couche de roulement et subit les agressions du trafic et du climat. Celle-ci doit permettre le confort et à la sécurité des usagers. Dans ce but, il est courant qu’une couche dite de liaison soit intégrée entre la couche de roulement et la couche de base de l’assise.

Les couches de forme et la chaussée 

Selon le fonctionnement mécanique de la chaussée, on distingue plusieurs types de structures, en voici quelques-unes :

LES CHAUSSÉES SOUPLES

La chaussée souple d’environ 30 à 60 cm d’épaisseur, se compose d’une couche de surface en matériaux bitumineux. Puis en dessous se place, une ou plusieurs épaisseurs de couche d’assise en matériaux granulaires non traités.

LES CHAUSSÉES BITUMINEUSES ÉPAISSES

La chaussée bitumineuse mesure 15 à 40 cm d’épaisseur. Elle dispose d’une assise en matériaux traités aux liants hydrocarbonés. Les matériaux utilisés sont relativement rigides afin d’assurer la répartition des contraintes verticales et la diminution des efforts au niveau du sol support.

LES CHAUSSÉES À ASSISE TRAITÉE AUX LIANTS HYDRAULIQUES

Plus communément appelée chaussée semi-rigide, elle comporte une couche de surface bitumineuse qui repose sur une assise, de 20 à 50 cm d’épaisseur, en matériaux traités aux liants hydrauliques. Cependant , par sa composition, elle présente un fort risque de retraits thermiques. Des fissures peuvent alors apparaître, remonter jusqu’à la couche de surface et entraîner une perte d’étanchéité. 

LES CHAUSSÉES À STRUCTURE MIXTE

La chaussée à structure mixte est composée de matériaux bitumineux et repose sur une couche de fondation. Celle-ci étant faite de matériaux traités aux liants hydrauliques,  la chaussée à structure mixte permet de diffuser et d’atténuer les efforts dans le sol support.

LES CHAUSSÉES À STRUCTURE INVERSE

Grace aux trois couches spécifiques qui la constitue, cette chaussée assure l’étanchéité, l’unité, et la répartition des contraintes sur le sol. Elle diminue également le risque de fissures au niveau de la couche de fondation. 

Les 3 couches sont :

  • la couche de surface (matériaux bitumineux),
  • la couche granulaire,
  • la couche de fondation (matériaux traités aux liants hydrauliques). 
LES CHAUSSÉES EN BÉTON DE CIMENT

Avec son revêtement en béton de ciment pervibré ou fluide, cette chaussée rigide absorbe les efforts et les transmet peu au sol.

Elle se compose des couches suivantes :

  • une couche de roulement,
  • une couche de fondation,
  • une couche de forme.

Dans tout type de construction, la qualité des matériaux choisis et de la réalisation sont important pour la pérennité du projet. 

Pour rappel,

Il vous est possible de consulter les différentes pages traitant le sujet de la couche de forme

A lire également

  • Matériaux couche de forme
  • Couche de forme sous dallage
  • Couche de forme terrassement
  • couche de forme voirie
  • Couche de forme chaussée