Couche de forme

La couche de forme est une superposition de différents matériaux destinés à jouer un rôle de plateforme.  Les différentes couches ont pour objectif d’être parfaitement résistantes et d’assurer la transition avec le sol support pour d’affranchir des évolutions naturelles

Un dallage est généralement en béton, ou béton armé, et repose uniformément sur le sol. À l’opposé d’une dalle ou d’un plancher porté, le dallage est posé sur le sol. 

Couche de forme et sous dallage :

Un dallage est composé de 3 grandes parties.

La 1ere s’appelle le support. Le support correspond au sol et à la couche de forme. Pour rappel, la couche de forme est constituée de sable et de granulat, le tout compacté pour obtenir une forme stable et homogène. 
 
Il est possible que la couche de forme soit recouverte d’un film de polyéthylène, cependant cette technique peut engendrer, en sous-face de dallage, l’apparition de réservoirs d’eau liés à la condensation, par exemple.
 
La 2nde étant le corps du dallage. Cette étape en béton, ou béton armé, est étudiée de façon à ce que l’épaisseur corresponde aux besoins du projet, notamment en fonction des charges à supporter.
La dernière, corresponds au revêtement et peut apparaître sous la forme d’un revêtement de protection ou d’une simple chape de ciment.
 
Autour de la couche de forme et du dallage, nous pouvons effleurer le sujet des joints. Les joints sont liés au dallage car ils sont réalisé lors de la création d’un dallage. Leur rôles sont différents selon leur localisation ou leur type :
  • les joints de rupture ou d’isolement sont réalisés sur l’épaisseur du dallage. Elles servent à désolidariser le dallage de la structure verticale du bâtiment. Cela évite les tassements de la couche de forme. 
  • les joints de dilatation permettent d’éviter les fissures liées à la dilatation du béton armé, en conséquence des variations de température. Ceux-là sont effectués sur la totalité de l’épaisseur du dallage.
  • les joints de retrait pallient aux fissures engendrées par le phénomène de retrait du béton. Ces sciages sont appliqués sur le dallage et sur l’équivalent d’un tiers de l’épaisseur du dallage et répété tous les 5 à 6 mètres et dans chaque direction. 

En résumé :

La couche de forme est entourée de différentes couches qui ont toutes une importance dans la réalisation d’un projet. Toutes ces épaisseurs sont étudiées en fonction de différents critères comme l’environnement, la charge du projet final…

Dans la même catégorie :

A lire également

  • Matériaux couche de forme
  • Couche de forme chaussée
  • Couche de forme terrassement
  • couche de forme voirie
  • Couche de forme sous dallage